Articles·Santé

Etude des Ondes émises par le cerveau au cours de nos activités

Au cours de nos différentes activités, nous passons en Ondes Delta, Thêta,    Alpha, Bêta, Gamma.

Mais que sont-elles exactement et à quoi  servent-elles ?

Ondes Delta

Les ondes Delta sont les plus lentes de l’ensemble des 5 fréquences des ondes cérébrales. Localisation : lobes temporaux et en états subjectifs sur les lobes occipitaux. Elles se situent entre 0,1 et 4 Hz. Plus bas et c’est la mort cérébrale… Les ondes Delta sont obtenues en état de sommeil lent, elles se manifestent au cours du sommeil profond à mouvements oculaires rapides. Les ondes Delta sont impliquées dans notre capacité d’intégration et de laisser aller ; c’est un état inconscient et du sommeil profond. Elles reflètent l’esprit sans connaissance. C’est le rythme dominant des enfants en bas âge d’environ 3 mois à 1 an. Il tend à être le plus haut en amplitude pour les ondes les plus lentes. Nous augmentons nos ondes Delta afin de diminuer notre conscience du monde physique. C’est à ce moment qu’ont lieu les divisions cellulaires et la production de l’hormone de croissance, d’où l’importance du sommeil chez l’enfant. Plus la fréquence descend en dessous de 4 cycles par seconde, et plus nous sombrons dans des états d’inertie. Avant de mourir, les ondes cérébrales Delta sont les dernières ondes que nous produisons. D’un point de vue spirituel, le rythme cérébral Delta ouvre un accès à « Dieu», à une «intelligence infinie» ou encore à un «inconscient collectif». Caractéristiques : états subjectifs bilatéraux, sommeil, sommeil profond, hypnose, rêve lucide, transe, tâches associées inconscientes, léthargie, immobilité, états de profonde détente.

Ondes Thêta

Les ondes Thêta ont une fréquence assez basse de 4 à 8 Hertz et sont en liaison avec la créativité, l’intuition et la rêverie. C’est un dépôt pour la mémoire, les émotions et les sensations. C’est aussi la phase du sommeil lent (endormissement). Le rythme Thêta reflète l’activité du système limbique et de la région l’hippocampe. On observe ce rythme dans l’inquiétude, l’activation et l’inhibition du comportementale. C’est un état de relaxation profonde, d’éveil total, atteinte notamment par les personnes entraînées à la méditation. C’est un état utilisé en hypnose. Il reflète l’état entre la complétude et le sommeil. C’est aussi un état auquel certaines personnes accèdent en méditation profonde et en prière. Les ondes thêta sont reliées à notre subconscient, elles gouvernent la partie du mental entre le conscient et l’inconscient. Elles contiennent les mémoires et les sensations. Le rythme Thêta nous permet d’accéder au subconscient. Elles gouvernent aussi nos attitudes, croyances et comportements. Ces ondes sont liées aux états de super créativité d’inspiration et de conscience spirituelle. Entre la naissance et l’âge de 7 ans les enfants fonctionnent surtout en basses fréquences Delta et Thêta. C’est pour cela que les enfants peuvent acquérir un si grand volume d’informations. Ils observent attentivement ce qui se passe dans leur milieu et adoptent le comportement et les croyances de leur entourage. Nous utilisons ces ondes du cerveau Thêta lorsque nous gravons en nous des serments, des promesses avec nous-mêmes. Nous retournons à ce même état Thêta pour abolir ces serments. L’état Thêta nous permet d’éliminer immédiatement et de remplacer des schémas de pensées particuliers sur tous les niveaux où ils sont enregistrés dans le corps : nous libérer de ces schémas, libère notre énergie et notre libre arbitre. Quelques schémas fondamentaux seulement supportent des milliers de croyances connexes. Dans cet état d’ondes Thêta, il n y aucune séparation, on perd généralement la notion de temps. Plus ce rythme faiblit, plus le sujet devient profondément endormi. Cet état est un des royaumes les plus insaisissables et extraordinaires que vous pouvez explorer. On le connaît aussi comme l’état crépusculaire que vous éprouvez seulement fugitivement au moment du réveil, ou en vous assoupissant pour dormir. Dans cet état d’ondes Thêta, il n y aucune séparation, on perd généralement la notion de temps et on se sent un avec tout l’Univers.

Ondes Alpha

Ce furent les premiers signaux identifiés par Hans Berger, l’inventeur de l’EEG (électro-encéphalographie) de part leur grande amplitude. Les ondes Alpha ont une fréquence allant de 8 à 12 Hz et de 30 à 50 microvolts d’amplitude. Ce sont les fréquences les plus présentes de l’activité totale du cerveau (le cerveau émet plusieurs fréquences à la fois, à des amplitudes différentes). Les fréquences du rythme Alpha sont très proches des fréquences que la terre produit et qui sont appelées résonances de Schumann (7,83 Hz). Les chamans utilisent des techniques visant à se syntoniser à l’énergie tellurique de la terre depuis des temps lointains, dans le but d’amener leurs cerveaux à s’harmoniser à la fréquence de la terre. L‘état Alpha est le moment où la méditation commence et où vous commencerez à accéder à la richesse et à la créativité qui se trouve dans votre inconscient. C’est la passerelle qui mène à des états de conscience plus profonds. Les ondes Alpha disparaissent quand les yeux sont ouverts. Dès que nous avons les yeux fermés, que nous nous reposons, l’encéphalogramme montre un ralentissement de nos ondes cérébrales. Ce stade proche de la relaxation est un stade de transition entre l’éveil et le sommeil. Le sujet est alors assoupi, mais demeure très sensible aux stimuli extérieurs. C’est le rythme principal de la détente chez les adultes. Les ondes Alpha sont un pont entre conscient et subconscient. On rapporte que des rythmes d’Alpha sont dérivés de la matière blanche du cerveau, matière qui relie toutes les pièces l’une à l’autre. La formation d’ondes Alpha et Thêta peut créer une intensification sensorielle, la pensée abstraite et le sang-froid. Cette fréquence est liée à l’extraversion, la créativité, et le travail mental. Quand ce rythme est avec dans les gammes normales, on est calme et nous avons une vision claire du monde. On augmente la fréquence Alpha en fermant les yeux ou en respirant profondément et on la diminue par la pensée ou le calcul. La nature a prévu que lorsque nous sommes au niveau d’éveil, c’est à dire que nous fonctionnons au rythme Bêta, notre cerveau chute très régulièrement dans les ondes Alpha, sans que nous en soyons vraiment conscient, et ceci pour éviter une « surchauffe » de notre cerveau. Près de 30 fois par minute, notre cycle cérébral chute quelques microsecondes seulement au rythme des ondes Alpha. Lorsque nous fonctionnons au rythme cérébral Alpha, les deux hémisphères de notre cerveau fonctionnent en parfaite harmonie. Cela nous permet entre autre :

  • d’avoir une vision plus globale des choses, une meilleure concentration et une meilleure mémoire
  • de pouvoir mieux gérer nos états de stress et nos états émotionnels
  • de prendre un contrôle conscient du fonctionnement de notre corps, de nos organes, et de nos réactions physiologiques
  • de pouvoir prendre le contrôle de nos habitudes, surtout de celles que l’on désire changer

Au niveau Alpha, nous avons une meilleure perception de tous nos sens, nous sommes beaucoup plus à l’écoute de notre intuition, ce qui veut dire que nous savons ce qu’il faut faire au moment où il faut le faire. Notre mental est alors en « veilleuse », il interfère moins souvent et notre choix est alors plus juste, plus intuitif. L’intuition peut être définie comme cette faculté de connaître des informations qui sont hors de notre champ de perception habituel.

Le rythme Alpha se décompose en 4 niveaux :

Le niveau 4, très proche de l’état d’éveil, s’active d’une manière automatique dès que l’on prend une position de relâchement, soit confortablement installé dans un fauteuil, ou allongé sur un lit, et que l’on ferme les yeux. A ce moment là, automatiquement notre cerveau ralentit les ondes cérébrales, puis si nous persistons plus longtemps, nous sentons alors tout notre corps se détendre, se relâcher, c’est le niveau 3 du rythme alpha.
Au niveau 3, notre mental est encore très actif. Nous sommes encore capables de penser à dix mille choses qui nous préoccupent… puis vient le moment où nous avons le sentiment de planer, d’être bien. Nous serions à ce moment presque incapable de savoir ce à quoi nous pensions, c’est le niveau 2. Puis juste après cette phase, nous sombrons encore un peu, nous passons par le niveau 1, le niveau de base du rythme Alpha. Sans même nous en rendre compte et parce que nous n’en sommes pas conscient, nous chutons encore plus bas dans le sommeil et là notre cerveau fonctionne déjà en Thêta… et c’est bien dommage car juste avant cela, l’occasion nous était donnée au niveau 1, le niveau de base du rythme Alpha, d’ouvrir la porte de notre subconscient et de lui donner des ordres bien précis pour qu’il nous serve au lieu de nous desservir, comme il le fait bien souvent…

Ondes Bêta

Les ondes Bêta correspondent à des oscillations de fréquence de 12 à 45 Hz mais d’amplitude basse (de 10 à 30 µV). Elles sont captées sur les lobes temporaux et en états subjectifs sur les lobes occipitaux et frontaux du cerveau. Elles révèlent l’état d’un sujet attentif avec les yeux ouverts. Les ondes cérébrales passent au Bêta pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal), comme si les activités du rêve étaient des activités « courantes ». Le cycle Bêta est celui de l’éveil qui rythme notre cerveau lorsque nous sommes avec les yeux ouverts dans l’action : donc nous écoutons et pensons au cours de la résolution de problèmes analytiques, jugements, prise de décision, et traitement des informations relatives au monde qui nous entoure. Notre cerveau fonctionne alors à plein régime. Comportements associés : tâches et comportements focalisés, intégrés. Corrélations physiologiques : un rythme croissant améliore les capacités d’attention. Etats subjectifs : la pensée, l’état averti. Corrélations physiologiques d’activité mentale : effets alertes, actifs, mais non agités, peut augmenter des capacités mentales, la vigilance, haut QI en ondes Bêta (au-dessus de 18 Hz).

Les ondes cérébrales Bêta peuvent être séparées en 3 sous-catégories :
  • La première correspond aux ondes Bêta les plus élevées allant de 19 à 34 Hz. Lorsque ces ondes sont les dominantes de l’activité cérébrale, de l’anxiété et du stress sont susceptibles de se produire.
  • La deuxième sous-catégorie avec des fréquences allant de 15 à 18 Hz. Elles sont caractérisées par l’action.
  • La troisième est l’activité Bêta SMR (Sensori Motor Rhythm) allant de 13 à 15 Hz. Bien que dans cet état, l’accent est aussi sur l’interaction avec le milieu extérieur, la personne est plus détendue que dans l’état associé avec la version Bêta précédente. La fréquence 14 Hz a gagné l’attention des chercheurs et des cliniciens utilisant l’instrumentation EEG neurofeedback. Le véritable avantage de créer une fréquence cérébrale de 14 Hz chez l’Homme n’a pas encore été prouvé.

Ondes Gamma

Les ondes Gamma ont une fréquence de 35 Hz à 80 Hz approximativement. C’est le seul groupe de fréquences présent dans chaque partie du cerveau. Quand le cerveau doit traiter simultanément l’information de différents secteurs, l’activation d’une fréquence de 40 Hz favorise l’information entre les secteurs exigés pour un traitement simultané. Une bonne mémoire est associée à l’activité de 40 Hz, tandis qu’une insuffisance d’ondes de 40 Hz crée des incapacités d’étude. Etats subjectifs : pensée, haute activité mentale incluant la perception et la conscience. Les sens, l’intellect, l’intuition, ou encore la mémoire sont mis harmonieusement et synchroniquement à l’œuvre. L’émission de ce type d’ondes, à oscillations rapides, refléterait en quelque sorte la pleine conscience à travers l’être. Etats comportementaux : intégration de pensées. 
Corrélations physiologiques : corrélations « liantes », traitement de tâches complexes. Les ondes Gamma se rencontrent pourtant dans des états qualifiés de conscience active, comme le traitement cognitif attentif (par exemple, concentration sur un problème) ou la perception attentive (par exemple, analyse ou reconnaissance d’une odeur). L’amplitude des ondes Gamma, plus élevée que le rythme Bêta, pourraient témoigner d’une synchronisation de groupes neuronaux conséquents, cohérente avec l’idée d’une conscience accrue ou d’un traitement cognitif ciblé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s