Articles·Croissance Personnelle·FICHES CONSEILS·Fiches Développement Personnel

6 Clés d’éveil à soi

La clé  la plus fondamentale

pour l’éveil est de devenir plus présent dans votre vie et à soi-même. Alors vous pouvez vous aimer et vous accepter inconditionnellement au niveau de la personnalité, tel que vous êtes. Cela comprend tous ces sentiments qui vous habitent comme la jalousie, la possessivité, le contrôle, le jugement, l’impuissance, l’inadéquation, le blâme, la culpabilité, l’incertitude, l’arrogance, l’attente, le ressentiment, la colère, la tristesse, la frustration, la dépendance, pour n’en nommer que quelques-uns. Vouloir tout changer en vous est un travail sur soi de longue haleine et tout changer est certainement utopiste, car ils font partis de votre nature profonde. Identifiez et possédez simplement tous ces sentiments et voyez les comme des qualités. Ne vous mentez pas, même si cela heurte l’ego, ces sentiments sont là, acceptez les au plus profond de vous-même, au niveau du coeur. Puis, soyez disposé à les rendre moins actifs, en les travaillant un par un, jusqu’à ce que ce sentiment devienne neutre. Vous commencerez bien sûr par reconnaître et accepter celui qui a le plus de force en vous. Plus vous les acceptez, plus vous vous aimez et vous vous acceptez ainsi, et plus vous renforcerez votre ancrage dans la vigilance, la Présence dans l’ici et maintenant. Vous pouvez également renforcer cet ancrage en effectuant des mouvements croisés : coude gauche sur genou droit puis coude droit sur genou gauche. Vous inspirez en levant la jambe tout en posant le coude sur le genou et expirez en la posant au sol.

La deuxième clé

pour l’éveil est de permettre à vos émotions de s’exprimer pleinement. Il y a beaucoup d’émotions du passé que vous avez réprimées, pour une bonne raison à l’époque. Mais pour retrouver un état de bien-être, vous devez, dans un premier temps reconnaître que vous portez ces émotions. Dans un deuxième temps, les accepter de manière inconditionnelle. Et dans un troisième temps, vous commencez un travail de libération en vous faisant accompagner par un thérapeute. En effet, il est très difficile de faire ce travail seul car vous vous confrontez à la force du mental et de l’ego. Une fois libérées, elles deviennent totalement neutre et le restent. Et quand de nouvelles émotions surgissent, permettez-leur de s’exprimer pleinement et acceptez-les au niveau du coeur. Si vous êtes en colère alors hurlez, criez, ou frappez dans un coussin. Si vous êtes triste, alors pleurez. Il est important de prendre la pleine responsabilité de vos réactions émotionnelles. Elles viennent de vos croyances, de votre passé et vous les projetez sur la situation actuelle. N’exprimez pas votre colère contre celui que vous estimez vous avoir irrité. Frappez simplement un coussin en imaginant qu’il est celui qui vous a irrité. Et si vous aimez et acceptez totalement et inconditionnellement votre colère, elle va vous révéler ses secrets. Vous êtes toujours responsable des faits qui vous arrivent, même si dans un premier temps, il est difficile de l’accepter. En prenant du recul  et en analysant vos comportements, vous allez découvrir à quel moment vous avez induit cette situation, de manière inconsciente. Elle est là pour vous faire grandir et nullement souffrir. S’il y a souffrance, c’est qu’il n’y a pas d’acceptation totale.

La troisième clé

de l’éveil est reconnaître. Si vous reconnaissez ces émotions et que vous les partagez avec une personne qui est absolument dans le non-jugement et pleinement présente dans l’ici et maintenant, elle vous aidera à vous approprier la qualité que vous reconnaissez porter présentement. Il suffit de dire les choses le plus simplement possible et avec le coeur.  Par exemple : «C’est moi, voilà qui je suis devenu. Je suis possessif et dominateur. » Ou « Je suis en train de juger, de blâmer. » Ou « Je suis toujours en colère quand je ne trouve pas mon propre chemin. » Ou « Je ne vais pas me permettre d’être trop proche des gens, car je crains d’être rejeté. » En le reconnaissant au plus profond de vous-même et sincèrement,  vous vous l’appropriez, et ainsi vous vous en libérez au niveau de la Présence, où aucune de ces émotions n’existe. Elles ne peuvent y exister, car elles ne font pas partie de votre véritable nature. Elles existent uniquement au niveau du mental.

La quatrième clé

de l’éveil est d’accepter la pleine responsabilité de soi-même. Vous êtes seul(e) responsable des évènements qui vous arrivent. Vous les avez programmés, d’une manière consciente et en accord avec vos guides, il y a fort longtemps, dans votre plan d’incarnation, pour vous aider à grandir encore et toujours. Cela vous libérera de l’attente, du ressentiment, du blâme, de la culpabilité… Les épreuves que vous rencontrez sur votre chemin sont toujours à la hauteur de vos capacités. Dans certaines circonstances, cela vous pousse à vous dépassez, à sortir de votre zone de confort, pour finalement être le grand vainqueur de votre légende personnelle, de qui vous êtes vraiment au plus profond de vous-même.  Cela vous mène vers la totale  liberté d’être.

La cinquième clé

de l’éveil est de lâcher prise. Le lâcher prise est accepter les choses, les situations au plus profond de soi,  se relaxer, aimer de plus en plus, être en contact avec la Source Divine. Lâcher prise signifie : « Laisser s’accomplir » sans vous occuper de vos représentations, projections, désirs ou préjugés pour accepter ce qui est et vous confier librement à ceux que vous rencontrez.  Le Lâcher prise c’est comprendre que rien n’est permanent ou solide et que tout est en perpétuel changement.  Mais pour lâcher prise, encore faut-il savoir ce que vous tenez. Au commencement de toute « prise » se trouve l’Ego, une conviction, un ressenti dont tout découle. La pratique la plus simple et efficace du lâcher prise consiste donc à s’exercer à demeurer en un « Ici et Maintenant » avec ce qui est. Une pratique assidue du lâcher prise nous affranchit du complexe d’Atlas portant le monde sur ses épaules. Elle fait coïncider le plus profond détachement avec le plus d’authentique sentiment de responsabilité envers soi-même et les autres. Un petit exercice pour lâcher prise : se centrer sur sa respiration abdominale quand l’obsession du problème réapparaît, imaginez qu’à chaque expiration vous repoussez la colère, la tristesse, les sentiments négatifs… et qu’à chaque inspiration vous inhalez la confiance, la joie, la gratitude.

La sixième clé

de l’éveil est la gratitude avec ce petit mot magique MERCI. Remerciez la vie tous les jours pour tous les bienfaits qu’elle vous apporte. Remerciez les êtres qui vous sont chers pour leur présence, leur aide, leur patience…

MERCI  d’avoir lu cet article jusqu’ici !

MERCI pour vos commentaires et partages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s